CE et DP de la polyclinique

31 août 2011

Réunion de CE du 8 07 2011

   Voici la synthèse de la réunion de CE du 8 juillet 2011:

 

Ouverture de la séance à 14h30.       

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 16/06/2011.

   Après lecture, le procès-verbal du 16 Juin 2011 n’a pu être approuvé, le nombre de titulaires CE n’étant pas suffisant lors de la réunion.

 

2 – LECTURE DES COMPTES JUIN 2011

 

 

     Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

 

  • Le mois de juin a enregistré un déficit de 200 patients en ambulatoire et 50 en hospitalisation, en comparaison au budget.
  • De ce fait, le taux de rotation en ambulatoire est plus faible qu’à l’accoutumée. La DMS a aussi connu une hausse ce mois ci.
  • En terme de productivité, ce déficit en patients se traduit par 200.000€ en moins sur le chiffre d’affaires se répartissant en 160.000€ de CA médical et 40.000€ de redevances non perçus.
  • Au niveau des charges, il y a eu une adaptation mais l’excédent connait malgré tout un déficit de 27.000€. Au cumul à fin juin, le résultat opérationnel enregistre un déficit de 400.000€ à comparer du budget fixé, tout comme le chiffre d’affaires cumulé.

 

   Les élus ont tenté de trouver des explications à ce phénomène baissier : il y a eu l’absence de Mr Georgel, une baisse d’activité en digestif ainsi qu’en orthopédie.

   Concernant la négociation sur les redevances, il y a eu des avancées mais si au mois de septembre, elle n’a pas abouti, la direction envisage de durcir le ton. Mr le directeur  estime à 480.000€ le manque à gagner pour la clinique par an, concernant ce dossier.’

 

    3 – INFORMATION SUR L’ORGANISATION DU TRAVAIL EN SSPI ET HEMOVIGILANCE

 

    Mme ROLLE a exprimé ses inquiétudes quant à la bonne marche de ce service dans un avenir très proche, du fait de la baisse des effectifs qui s’annonce. Il faudrait, en effet, envoyer deux personnes en formation pour la gestion du dépôt de sang afin de pallier à ces absences.

   La direction envisage donc d’envoyer au moins une personne en formation, en l’occurrence l’IDE qui intègre le service en septembre. Quant au problème évoqué par Mme ROLLE concernant la surcharge de travail occasionné par la baisse temporaire des effectifs, Mme le directeur adjoint s’est engagée à la rencontrer fin juillet afin de faire le point.

 

4 – INFORMATION SUR LA DISPONIBILITE DE L’APPAREIL ECG AU 2ème ETAGE

 

   Les élus ont informé la direction de l’absence de cet appareil notamment aux soins continus et ont rappelé le caractère d’urgence à s’en procurer un.

   La direction s’est engagée à répondre favorablement à cette demande.

  

 

5 –DEMANDE D’INFORMATION SUR L’ORGANISATION DES SOINS AU 2ème SUD

 

   M.le directeur adjoint a informé les élus sur ce sujet que dès septembre, l’infirmerie du 2ème sud serait réouverte. En effet,  l’équipe de ce service a le sentiment d’être à l’étroit aux soins continus et a du mal à se positionner au sein de tout l’étage, du fait de ces limites géographiques floues.

 

 

6 – INFORMATION SUR L’ORGANISATION DES PLAGES OPERATOIRES (HORAIRE PREVU D’INCISION/HORAIRE D’ENTREE)

 

            Les élus ont refait une information auprès de la direction sur ce point, car peu de changement sont intervenus depuis la précédente réunion de CE où avait été évoqué le problème. Il reste de nombreux patients en ambulatoire et en hospitalisation qui intègrent leur lits très peu de temps avant leur passage au bloc, créant beaucoup de stress autour de leur préparation. Parfois, certains n’ont toujours pas de lits au moment de franchir la porte du bloc.

            La direction a quant à elle, mis en place un document servant de base pour l’appel patient afin de convoquer au plus juste avant le passage au bloc, en fonction des pathologies. Elle propose, par ailleurs aux élus concernés directement par ces problèmes d’organisation, de se rapprocher des responsables de service ainsi que de Delphine V., afin d’échanger sur le sujet.

            Concernant les rotations de lits en ambulatoire, il reste aussi le problème des sorties que certains praticiens tardent à effectuer, selon la direction. Effectivement, les élus ont aussi insisté sur ce point, rendant l’organisation des programmes opératoires très complexe.

 

7- DEMANDE D’INFORMATION SUR L’AVENIR D’ISOR

 

            M. le directeur  a annoncé qu’après le délai de six mois qu’il s’était fixé pour évaluer une amélioration de la prestation, ISOR ne sera pas reconduit, l’objectif n’ayant pas été rempli. La direction est en recherche d’autres solutions et estime qu’ISOR quittera la clinique en fin d’année.

 

 

8 – QUESTIONS DIVERSES

 

  • En maternité, Marie Pierre MORNAY a informé la direction que les portes de douche étroites ne favorisaient pas leur accessibilité et qu’en cas de malaise d’une patiente, cela pouvait être problématique pour intervenir. Malheureusement, la conception est telle qu’on ne peut plus revenir en arrière, tout comme l’opacité des fenêtres de chambre,
  • Concernant la mutuelle d’entreprise, il reste encore à définir avec Dexia le caractère obligatoire ou non de la prestation. Il y aura sans doute plus de précision en septembre sur le sujet.
  • Les élus ont par ailleurs exprimé leur étonnement sur les changements d'horaires des secrétaires du service des urgences. En effet, les instances n'ont été ni informées, ni consultées sur le sujet. La direction n'a pas souhaité passer par de telles étapes, car il n’y a pas eu de changement dans les amplitudes horaires.

           

 L’ordre du jour étant épuisé la séance est levée à 16h00.

Prochaine réunion le 18 Août 2011 à 14h30.

Posté par cepoly à 21:34 - Commentaires [0]

Réunion de CE du 16 06 2011

  Voici la synthèse de la réunion de CE du 16 juin 2011:

Ouverture de la séance à 14h00.

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 13/05/2011.

   Après lecture, le procès-verbal du 13 Mai 2011 a été approuvé, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

  

 

 

2 – LECTURE DES COMPTES MAI 2011

   Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

 

  • En termes de productivité, le mois de mai est un bon mois, le chiffre d'affaires est au dessus du budget, moins ambitieux qu’au mois d'avril. Il correspond à un budget d'un mois ouvré normal, du fait du nombre moins important de jours fériés tombant en semaine cette année.
  • L'hospitalisation est en hausse, et le taux de rotation ambulatoire est bon (1,5).
  • L'activité médicale a été bonne, le chiffre d'affaires est au-dessus du budget mais en dessous des attentes du groupe, les redevances des médecins n'ayant pas augmenté.
  • Les charges en personnel sont conformes au budget, en revanche, sur le matériel, les chiffres sont moins bons. L'activité médicale ayant été plus forte, la consommation a été entraînée par ce phénomène, les produits de chimiothérapie ont aussi pesé.
  • Au final, le résultat opérationnel est plus faible et très en dessous du budget : - 26 000 € contre un budget à +80.000€. Au cumul à fin mai, l’EBIT accuse donc un déficit de 200.000€ par rapport au budget. Cette somme se retrouve dans le cumul du chiffre d'affaires. Outre l’augmentation des redevances, il serait possible, d’après la direction, d'ouvrir d'autres services rémunérateurs pour la clinique (wifi, etc…).
  • Mr le directeur  compte sur le mois de juin pour rétablir un excédent conforme au budget.

 

   Les élus ont redit leur attachement à ne pas tenir compte des budgets ambitieux publiés par le groupe et que si la clinique dégageait cette année un bénéfice d’environ 600.000€, ils pourraient s’en féliciter.

   D’autre part, au vu des inquiétudes de Mr le directeur sur le déficit qu’enregistre le CA à fin mai, les élus ont rappelé que la cotation des CMA ( Commorbidités Associées ), pouvait être un levier afin d’augmenter le CA. Pour cela, il serait opportun de former au PMSI les IDE nouvellement arrivées.

   Concernant la négociation sur les redevances, il n’y a pas eu d’évolution et la direction ne souhaite pas communiquer sur le sujet.

 

    3 – AVIS SUR L’ACCORD POLYVALENCE

 

    À l'unanimité, les élus du comité d'entreprise ont donné un avis favorable à l'accord d'entreprise portant sur le service de polyvalence.

   Avis motivé par le fait que cet accord répond à une demande de salariés, que les négociations ont été facilitées par la direction, à l'écoute sur ce sujet.

   Concrètement, les responsables de service informeront les salariés qui remplissent les conditions de la polyvalence, afin qu'ils puissent bénéficier des primes s'y rapportant.

 

4 – BILAN SOCIAL

 

   M. le directeur  a remis aux élus du comité d'entreprise copie du bilan social, et a tenu à souligner deux points :

  • en 2009 le nombre d’Equivalent Temps Plein (ETP) était de 221.54, il est passé en 2010 à 210.89.
  • Quant au taux d'absentéisme, en 2010, il est de 7,25 % hors congé parental maternité, contre 4 % en 2009.

   M. le directeur  a souligné que dans le cadre de négociations salariales et avec une revalorisation de la prime d'assiduité demandée par le syndicat force ouvrière, il se pourrait que le taux d'absentéisme puisse baisser. La direction est ainsi désireuse d'engager une réflexion sur les causes de cette explosion de l'absentéisme, car il a un coût.

   Les élus ont de leur côté commenté ces chiffres en insistant sur le fait que  l'établissement bénéficiait auparavant d’une ambiance familiale que les directions précédentes n'ont su garder. Par ailleurs, la baisse des effectifs a entrainé des conditions de travail plus difficiles, ce qui explique sans doute l'absentéisme record.

 

5 – INFORMATION SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL EN STERILISATION

 

   M. TRAVET a informé la direction qu’aujourd'hui certaines salariées de ce service étaient dans une grande souffrance psychologique à la fois à cause de la charge de travail et au mode de management. Les faits sont de nature suffisamment importante et grave, pour que les élus alertent la direction afin qu'elle mette des actions en place pour corriger cet état de souffrance.

   M.le directeur , dans le cadre du CHSCT, désire mettre en place un questionnaire anonyme pour évaluer les conditions de travail en stérilisation et par ailleurs, invite les salariées concernées à venir exprimer leur ressenti auprès de M. le RRH en entretiens confidentiels.

 

6 – INFORMATION SUR L’ORGANISATION DE L’HEMOVIGILANCE

 

            Mme ROLLE a alerté la direction sur les risques d’une pénurie à venir du personnel chargé de la délivrance et de la gestion des produits sanguins. En effet, pour compenser le départ d’une IDE en soins externes, c’est un IDE de la SSPI qui la remplacera et une autre IDE de ce service assurera ponctuellement certaines taches, toujours en soins externes. Par ailleurs, elle a aussi souligné qu’il était important que les jeudis après midi, l’IDE de SSPI qui assure les fibroscopies bronchiques, soit présent après cet examen dans le service, afin de permettre à l’IDE chargé de l’hémovigilance d’avancer dans son travail. Cet IDE ayant été invité à quitter son poste après les fibroscopies au lieu de renforcer la SSPI.

            Mr TRAVET a insisté sur la hausse constante des taches liées à la distribution des produits sanguins et des responsabilités que demande ce travail, d’où la nécessité impérieuse de mettre des moyens humains dans ce secteur.

            Par ailleurs, les élus ont aussi des inquiétudes sur la gestion des équipes au bloc et SSPI et le manque de communication que le personnel connait actuellement avec le responsable de service.

            Mr le directeur  a pris acte de ces difficultés.

 

7 – QUESTIONS DIVERSES

 

  • Les élus ont de nouveau alerté la direction sur les dysfonctionnements rencontrés avec l’abondement.
  • Concernant la mutuelle d’entreprise, le groupe a choisi Dexia comme prestataire, mais aucun détail sur les contrats n’a encore filtré.
  • Les élus ont fait un point sur l’organisation difficile au 2ème étage du fait de l’activité en dents de scie. Il est compliqué d’avoir une visibilité à long terme sur le remplissage du service, notamment au 2ème sud.

           

 L’ordre du jour étant épuisé la séance est levée à 16h00.

Prochaine réunion le 8 Juillet 2011 à 14h00.

Posté par cepoly à 21:09 - Commentaires [0]

Réunion de CE du 13 05 2011

   Voici la synthèse de la réunion de CE qui a eu lieu le 13 mai 2011:

Ouverture de la séance à 9h30.          

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 07/04/2011.

    Après lecture, le procès-verbal du 7 Avril 2011, aété approuvé, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

  

2 – LECTURE DES COMPTES AVRIL  2011

   Les chiffres ont pu être commentés par Mr  :

 

  • Le mois d'avril 2011 a connu une forte activité aux urgences, mais une baisse importante en hospitalisation, ainsi qu'un nombre moins important que prévu de patients en ambulatoire.
  • Concernant le chiffre d'affaires, on enregistre 50 000€ de moins que le budget prévu, au cumul à fin avril. D'après M. le directeur, le budget reste raisonnable puisqu'au cumul en fin d'année l'objectif reste à 5 % d'excédent.
  • C’est l’hospitalisation qui connaît la plus forte baisse en chiffre d'affaires. Ce sont toutes les spécialités qui connaissent une baisse. De plus, il n'y a plus de vision à moyen terme sur les programmes opératoires, il est de plus en plus difficile de prévoir l'activité.
  • L'activité s'étant ralentie au mois d'avril, les charges se sont adaptées avec elle. Il reste des postes à pourvoir permettant aux charges de personnel d'être en dessous du budget, il en est de même pour les coûts en matériel. Le résultat opérationnel se retrouve ainsi au-dessus du budget.

 

   D'après les élus, concernant ces chiffres, ils n'ont pas vu de grosses différences dans leur pratique professionnelle et ont le sentiment d'avoir une charge de travail toujours plus importante. Sans doute est-ce lié à l'adaptation des ressources en fonction de l'activité. D'ailleurs, leur analyse rejoint celle de M. le directeur concernant le résultat opérationnel : si l'activité n'est pas à la hauteur des espérances de la direction, les effectifs moins importants que l'année dernière produisent de l'excédent.

   Ce qui n'est pas sans provoquer des tensions liées à des conditions de travail plus difficiles. Les élus ont voulu ainsi savoir si l'effectif de trois infirmières en salle de réveil allait se pérenniser. Ils ont souligné les difficultés de prise en charge des patients lorsque leur nombre atteint 60 par jour avec un tel effectif. D'après la direction, l'effectif reviendra à quatre avec l'arrivée d'intérim et de CDD.

 

   Concernant les négociations sur les redevances avec les chirurgiens, il n'y a toujours pas d'accord et la direction envisage de changer de stratégie en durcissant le ton. Elle se réserve toutefois un droit de réserve sur le sujet du fait de la confidentialité des débats. L’enjeu est important pour la clinique à la fois sur les investissements et la charge salariale.

 

    3 – INFORMATION SUR LES ROTATIONS DE LITS EN AMBULATOIRE ET LES CORRESPONDANCES D’HORAIRE

 

    Ont été évoquées les difficultés rencontrées dans les correspondances d'horaire entre heures d’incision prévue et heures d'entrée des patients. Il arrive fréquemment que des patients ne puissent arriver en temps et en heure au bloc opératoire faute d'être entrés à la clinique ou prêts à être opéré.

   Pour beaucoup de patients, il semblerait que les communications entre secrétariats des médecins et services ambulatoires dysfonctionnent.

 

4 – BILAN SOCIAL

 

   M. le RRH a informé les élus du comité d'entreprise qu'il n'était pas en mesure de rendre un bilan social à ce jour.

   Il s'est engagé à le remettre à la prochaine réunion de comité d'entreprise.

 

5 – DEMANDE D’INFORMATION SUR PRIME D’INTERESSEMENT, DE PARTICIPATION AUX BENEFICES ET DU FONCTIONNEMENT DE L’ABONDEMENT

 

   Un courrier a été distribué le 12 mai dans tous les services afin d'informer les salariés du montant de la prime d'intéressement ainsi que les modalités éventuelles de son versement. Le montant collectif sera de 34 000 €.

   Concernant la participation aux bénéfices, le montant collectif s'élève à 4000 €. Étant donné le montant faible du versement à titre individuel (environ 20 €), elle sera donc versée directement sur le salaire.

   Pour l'abondement, M. le RRH a reconnu qu'il y avait bien eu un problème avec Natixis. Il a par ailleurs fait un rappel sur le fonctionnement de l'abondement :pour un salarié qui verse entre 180 et 239,99 € par an, l'abondement est de 152,45€, pour un salarié qui verse une somme supérieure ou égale à 240 € par an, l'abondement est de 200 €. Il semblerait que Natixis n'ait pas pris en considération la condition de la somme égale à 240 €, si bien que les salariés qui ont versé cette somme n’ont reçu qu'un abondement de 152,45 €. M. le RRH et le responsable de Natixis se sont engagés à ce qu'il y ait une régularisation dans les plus brefs délais.

 

6 – INFORMATION SUR LES PRESTATIONS D’ISOR

 

            Les élus ont de nouveau alerté la direction sur la qualité médiocre du travail de ce prestataire, concernant plus particulièrement le ménage au bloc opératoire : les salariés de ce service retrouvent le matin des salles qui n'ont pas été nettoyées ou d’autres nettoyées qu'en partie. Ils ont aussi informé la direction que le management de ce prestataire était déplorable, les salariés d’ISOR étant sans cesse inquiétés par leur responsable, ce qui ne participe pas à des conditions de travail sereines. Par ailleurs, les élus refusent dorénavant de rédiger des rapports d'incidents lors de dysfonctionnements constatés car les salariés d’ISOR en paie le prix fort.

            M. le directeur est en réflexion sur le sujet depuis qu'il a pris ses fonctions de directeur, il s'était laissé six mois pour envisager des solutions. Les six mois arrivent bientôt à leur terme (fin juin) et pour l'instant aucune décision n'a été prise concernant un éventuel changement de prestataire ou tout autre solution.

 

7 – INFORMATION SUR L’ACCORD GPEC ET PENIBILITE

 

            M. le RRH a fait une information sur la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), il s'agit de mettre en place des plans d'action concernant à la fois la pénibilité et la gestion de l'humain en fonction des besoins de l'entreprise.

            Il devrait y avoir signature d’accords groupe au niveau de CAPIO et par ailleurs, M. le RRH a déposé sa candidature afin de participer à un groupe de travail sur la pénibilité, toujours au niveau du groupe.

 

8 – ACCORD SUR LA POLYVALENCE

 

   L'accord sur la polyvalence étant toujours entre les mains des conseils de la direction, les élus du comité d'entreprise n'ont pu rendre leur avis sur ce sujet.

   Les responsables de service ainsi que M. le RRH ont commencé à informer les personnels susceptibles d'être intéressés par la polyvalence qu'un accord était en cours de négociation.

 

9 – INFORMATION SUR LA CERTIFICATION

 

            Mme le directeur adjoint a fait le point sur la certification : un report de six mois a été accordé à la clinique concernant la visite, elle est donc reportée de novembre 2011 à mai 2012.

            Les groupes d'autoévaluation continuent leur travail et le calendrier de ces groupes reste le même que précédemment.

            Concernant le désinvestissement éventuel de certains médecins pour la certification, d’après Mme le directeur adjoint, ces derniers auraient tout autant à perdre que la clinique s’ils n’y participaient pas. Il pourrait y avoir des réserves et recommandations de l’HAS dans ce cas précis avec un coût supplémentaire pour la clinique.

 

10 – RECRUTEMENTS EN COURS 

   Au bloc et SSPI, il y aura 2 CDI pour des IDE polyvalents à pourvoir, tout comme en hospitalisation. Mr le RRH doit afficher les appels à candidature en interne et recevra ensuite les candidats éventuels.

   Un CDD en SSPI doit être signé et prolongé sur la période d’été afin de permettre les départs en congé. Un CDD en ambulatoire ainsi qu'un autre CDD en hospitalisation de nuit sont à pourvoir. Ces postes concernent des IDE. Un débat s'est engagé entre la direction et les élus sur l'attractivité de la clinique par rapport à l'hôpital au niveau financier ainsi que dans l'évolution de carrière et les formations. Les élus s'interrogent sur le désintérêt des jeunes infirmières sortant del'école et ne se dirigeant pas vers le secteur privé.

   Pour les aides-soignantes, il y a un poste de polyvalente à pourvoir en CDI ainsi qu'un CDD pour la période d'été.

 

11 – QUESTIONS DIVERSES

 Devant l’obligation de tenir compte d’au moins un critère social et afin de répondre au mieux aux exigences de l’ANCV, cette année le portefeuille en chèques vacances sera porté à 250€ pour les employés et 230€ pour les techniciens, agents de maitrise et cadres.

  • M. TRAVET, en tant que secrétaire du CE et représentant du personnel, a tenu à remercier officiellement M. le directeur pour son aide exceptionnelle aux œuvres sociales afin de financer la sortie à Eurodisney, ainsi que pour avoir signé un protocole redistribuant la redevance des distributeurs de boissons en totalité pour 2012 et de façon pérenne, soit 18500€/an.
  • Concernant la mise à disposition des couverts par Sodexo, la direction envisage de leur demander s’il est possible de disposer de couverts à côté des micro ondes, afin que les personnes extérieures et les salariés qui font le choix d’amener leur repas puissent manger sans être pénalisées.
  • Pour les formations bureautiques niveau 3, il semble y avoir de nombreuses difficultés pour les organiser : les sessions en soirée imposent que les salariés doivent quitter leur poste avant leur horaire et les sessions en demi journée imposent que les services ne puissent fonctionner normalement, faute de personnel. M. le RRH va revoir l’organisation pour ces formations au vu des nombreuses difficultés qu’elles engendrent.
  • Les élus ont demandé qui était responsable du ménage dans le local CE puisqu’il n’est pas réalisé fréquemment et par ailleurs des odeurs d’égout remontent de façon récurrente dans ce local. La direction se rapprochera du service technique afin d’apporter une solution à ce problème.

 

L’ordre du jour étant épuisé la séance est levée à 12h00.

Prochaine réunion le 16 Juin 2011 à 14h00.

 

Posté par cepoly à 21:00 - Commentaires [0]
07 juin 2011

Réunion de CE du 07/04/2011

   Aujourd'hui, jamais deux sans trois! Voici la dernière réunion de CE du 7 avril 2011 résumée.

Ouverture de la séance à 14h00.

           

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 09/03/2011.

 

 

   Après lecture, le procès-verbal du 9 mars 2011, a été approuvé, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

  

 

 

2 – LECTURE DES COMPTES MARS  2011

 

   Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

 

·    Ce mois de mars est un bon mois en terme de chiffre d’affaires puisque les résultats sont au-delà du budget. L’ensemble des indicateurs de productivité sont bons.

·    Concernant les charges : au niveau du personnel, les chiffres sont au dessous du budget car des postes restent à pourvoir, pour le matériel, l’écart par rapport au budget est dû à l’achat de produits de chimiothérapie, refacturés par ailleurs.

·    Le résultat opérationnel est au dessus du budget.

·    L’impression qui domine est que le mois de mars a été plutôt calme en terme d’activité (absences de chirurgiens et vacances de Pâques y contribuant) et que malgré cela les résultats financiers sont bons.

·    Seul le mois de février fut en deçà du budget ( sans doute trop ambitieux ) et ne doit pas, selon la direction, être un motif d’inquiétude. Il faudra tirer un enseignement des chiffres à la fin du premier semestre et ne pas prendre en considération un accident de parcours.

·    Concernant la redevance des chirurgiens, la direction a bon espoir de conclure à la mi-avril. L’enjeu est important et il serait dommageable que les deux parties partent sur un désaccord, donc vers une procédure, qui serait très défavorable, d’après la direction, pour les praticiens. Les élus, quant à eux, sont moins optimistes, du fait de la lenteur de la procédure, puisque cela fait des mois qu’elle dure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 – DESIGNATION D’UN EXPERT COMPTABLE POUR L’EXAMEN DES COMPTES 2010 ET PREVISIONNELS 2011

 

 

   À l'unanimité, les élus du comité d'entreprise ont voté pour la désignation d'un expert comptable afin de les assister dans l'examen des comptes 2010 et prévisionnels 2011. Ils ont voté à l'unanimité pour que ce soit le cabinet Syndex qui les assiste.

 

 

4 – DEMANDE D’INFORMATION SUR L’ORGANISATION DU SERVICE AMBULATOIRE

 

   Suite à un problème de non remplacement d'une infirmière à partir de 17h dans ce service, les élus ont tenu à préciser avec la direction quelles seraient les modalités de remplacement des congés maternité. En effet, il est apparu qu’une infirmière a dû s'occuper seule du service alors qu'il était plein et gérer un malaise dans le même temps, l’infirmière vacataire qui travaillait avec elle ayant dû quitter le service à 17h. Ce service étant désormais le fer de lance de la clinique, il serait dommageable d'en entamer la qualité d'accueil, selon l’avis des élus.

   Marie France J., présente à la réunion, et M. le RRH ont précisé que des recrutements en infirmières et ASQ étaient en cours afin de remplacer au mieux ces congés maternité.

   Il est à noter, que dans l'ensemble, les patients sont très satisfaits des prestations dans ce service. Les élus ont tenu à souligner qu'il y avait certainement un lien avec le professionnalisme des personnels en poste et ce, malgré la charge de travail parfois lourde.

 

  

 

5 – QUESTIONS DIVERSES

 

·         A été évoqué le problème récurrent lié à un envahissement de mouches au sein de l'établissement. Un traitement insecticide a été appliqué dans la serre et les appareils qui délivrent les insecticides ont été revus.

·         Sur l'organisation au 2ème sud, Mme VERCHERE a informé la direction que le poste d'aide soignante supplémentaire n'était pas encore totalement pourvu. M. le RRH se rapprochera de la responsable de ce service afin de faire le point sur ce sujet.

·         Concernant la mise en place de la mutuelle d’entreprise, il manque encore la synthèse avec tous les prestataires contactés afin de finaliser.

·         Il a été demandé à la direction un geste financier pour la prise en charge du plateau seul ainsi que leurs couverts auprès de la société Sodexo.

·         Concernant les formations informatiques délivrées par la chambre de commerce, les sessions proposées risquent de mettre en péril l'organisation des services étant données la répartition de ces sessions, d'après les élus. M. le RRH se rapprochera de la chambre de commerce afin  de trouver une solution.

 

Posté par cepoly à 22:19 - Commentaires [0]

Réunion de CE du 09/03/2011

   Tir groupé ce jour avec une deuxième synthèse de réunion de CE, datant du 9 mars 2011.

Ouverture de la séance à 14h00.

           

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 08/02/2011.

 

 

   Après lecture, le procès-verbal du 8 février 2011, a été approuvé, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

  

 

 

2 – LECTURE DES COMPTES FEVRIER 2011

 

   Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

 

·    L’activité au mois de février n’est pas conforme au budget, mais il semblerait qu’il ait été ambitieux et n’ait pas tenu compte du nombre de jours (28) dans ce mois. Il faut noter que le CA est supérieur à celui de février 2010.

·    Les chiffres en hospitalisation, en ambulatoire et aux urgences sont bons et en progression par rapport à l’an dernier. Les ratios prenant en compte la masse salariale et l’activité sont excellent, mais Mr le directeur a reconnu que parfois l’efficience n’était peut être pas au rendez vous avec de tels chiffres.

·    Les chiffres du bloc opératoire sont bons, sans doute parce que les jeunes chirurgiens ont trouvé leur rythme de croisière.

·    La masse salariale est en progression par rapport  l’année dernière, à cause du recours à l’intérim.

·    Les coûts en matériel ont fortement augmenté, sans explication rationnelle, il sera donc fait un inventaire pour trouver une explication à ce phénomène.

·    Les frais généraux ont aussi augmenté, il y a eu des amortissements ainsi que des provisions de charges à payer, et des régularisations de charges locatives à effectuer auprès des praticiens.

·    Concernant la négociation sur les redevances des praticiens, Mr le directeur a exprimé le souhait qu’elle aboutisse fin mars, afin de repartir sur des bases saines avec ces derniers et des compteurs remis à zéro de part et d’autre.

·    La nouvelle cotation V11 n’a pas réservé de grosses surprises : baisse en ophtalmo, en stomato et de quelques actes en ambulatoire.

·    Il a aussi été rappelé l’importance d’inscrire sur les dossiers des patients toutes les CMA (Comorbidités Associées) afin que le PMSI puisse en tirer le meilleur parti.

 

 

 

 

 

 

 

3 – DEMANDE D’INFORMATION SUR L’ORGANISATION AU 2ème ETAGE (AVANCEES DU GROUPE DE TRAVAIL, EFFECTIF ASQ)

 

 

     Mme la responsable des services d'hospitalisation a informé les élus des avancées du groupe de travail réuni autour de l’organisation à prévoir au 2ème étage :

·         Plusieurs catégories de personnel ont donné leur avis sur ce sujet ( IDE de nuit, de jour et polyvalente, ainsi que des ASQ)

·         Le 2ème sud accueillerait 14 patients avec une IDE et une ASQ dédiées à ce secteur, la chirurgie serait dite légère et le service fermerait le week end

·         Le 2ème nord serait toujours couplé aux soins continus et accueillera aussi 14 patients, les effectifs resteraient inchangés à ce qu’on connait aujourd’hui.

·         Au final, le 2ème étage gagnerait 1 ETP et l’infirmerie du 2ème sud serait de nouveau occupée par le personnel affecté à ce secteur, partageant ainsi le local avec l’IDE d’ambulatoire.

 

   Pour conclure, les élus ont souligné qu’il était  dommage de revenir sur l’organisation imposée le 24/10/2010 par l’ancienne direction alors qu’il aurait été plus simple de ne pas faire de réorganisation, comme ils l’avaient suggéré à l’époque. Ils ont aussi reconnu que des efforts sur l’amélioration des effectifs à cet étage allait dans le bon sens.

    

 

 

4 – DEMANDE D’INFORMATION SUR LA REAFFECTATION DES VACATIONS AU BLOC OPERATOIRE

 

   Mme la chef de bloc a informé les élus des changements à venir dans les vacations au bloc opératoire :

·         La plage de Mr ISOARD (partant à la mi-mars) sera occupée par Mr VAUDOYER, Mr MOSOGO opérera alors le vendredi à la place de ce dernier. Mr ISOARD occupera la plage du vendredi dès son retour en juin.

·         Mr BOUVIER travaillera en journée complète deux lundis par mois, les deux autres lundis, son équipe, terminant à 12h00, sera affectée à la plage de Mr CHASSAGNE. Ce sera l’équipe affectée le lundi matin au Dr MICHEL qui aidera Mr CHASSAGNE les lundis où Mr BOUVIER travaille en journée continue.

·         Il a été demandé au Dr BOUVIER de ne pas dépasser 7 patients en ½ journée et 13-14 patients en journée complète.

·         Cette organisation devrait commencer le 21 mars.

 

  

 

5 – QUESTIONS DIVERSES

 

·         A été évoqué le non remplacement de l’ASQ en SSPI lors de la prise de ses vacances et la charge de travail des IDE beaucoup plus importante, de ce fait. Mr le directeur a affirmé qu’il n’était pas dans la volonté de la direction de ne pas assurer ce remplacement, les élus de répondre qu’ils seront vigilants à l’avenir sur ce point et qu’il faudra anticiper ces remplacements.

·         Un problème soulevé avec le recrutement d’un brancardier en CDD a alimenté le débat sur la façon de procéder lors de l’embauche et lors de la formation. Sur ce sujet, Céline CHARTIER a proposé d’éventuellement participer aux entretiens avec la responsable du bloc avant une éventuelle embauche.

·         Concernant la mise en place de la mutuelle d’entreprise, le groupe de travail se réunit au siège le 24 mars afin de définir le financement.

·         Mme le directeur adjoint a informé les élus qu’il était nécessaire que des représentants des différentes instances participent aux groupes de travail en vue de la certification prévue en novembre 2011.

 

Posté par cepoly à 22:15 - Commentaires [0]

Réunion de CE du 09/02/2011

   Voici avec un peu ( beaucoup, désolé! ) de retard, la synthèse de la réunion de CE du 9 février 2011.

Ouverture de la séance à 14h30.

           

Ordre du jour :

 

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 07/11/2011 ET DE LA REUNION EXTRAORDINAIRE DU 17/01/2011.

 

 

   Après lecture, les procès-verbaux du 07 janvier 2011 et du 17 janvier 2011, ont été approuvés, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

  

 

 

2 – LECTURE DES COMPTES JANVIER 2011

 

 

   Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

 

·         En ambulatoire, l’activité a encore augmenté en volume. L’organisation demande à être affinée, notamment avec la durée de séjour de certains patients (stomatologie, par exemple) qui reste plus longue que la moyenne rencontrée dans d’autres établissements. Par ailleurs, l’activité n’est pas lissée convenablement sur la semaine avec des pics d’activité qui rendent l’organisation difficile et des praticiens qui ne jouent pas forcement le jeu. Mr le directeur a reconnu que ce mois, la forte activité s’est faite au détriment parfois de la qualité d’accueil.

·         Aux urgences, il y a une augmentation très forte des passages.

·         Le chiffre d'affaires est nettement supérieur au budget fixé.

·         Les charges en matériel ont connu une augmentation au mois de janvier, liée à une augmentation des consommations en matériel au bloc, étant donnée la forte activité de l’outil de production.

  

     D’après Mr le directeur , les tutelles privilégieront à l’avenir la chirurgie en ambulatoire dans leur remboursement, c’est pourquoi il est primordial de faire un effort dans ce service en terme d’organisation. A l’heure actuelle, d’après les élus, se posent de nombreuses difficultés pour atteindre cet objectif : beaucoup d’attente pour certains patients avant d’obtenir une chambre, turn over peu optimisé ; de plus, si certains praticiens ne jouent pas le jeu, l’explication réside peut être dans le fait que les directions précédentes ont voulu mettre en place sans concertation une organisation qui méritait que l’ensemble des intervenants s’y penche. Aujourd’hui, Mr le directeur reprend une situation en cours et se dit prêt à réunir les acteurs de ce service afin d’avancer au mieux.

 

 

 

 

3 – AVIS SUR LE PLAN DE FORMATION 2011

 

     Mr le RRH a annoncé l’ajout au bloc opératoire de la formation UNAIBODE (en remplacement de la SOFCOT) ainsi que la formation Premiers pas en coelioscopie.

   En maternité, de nombreuses formations ont aussi été ajoutées par la direction, suite aux demandes des élus.

   Aux urgences, la formation gypsothérapie est réservée aux IDE, puisque seule cette catégorie de professionnels prévoit dans son décret de compétence cette aptitude. Officiellement, la direction ne reconnait qu’aux IDE cette compétence.

 

   A l’unanimité, les élus du comité d’entreprise ont rendu un avis favorable sur ce plan de formation. Avis motivé par le fait qu’il y ait eu de nombreuses avancées par rapport au premier plan et que les délais ont été raccourcis par rapport à l’année dernière. Toutefois, ils ont souligné aussi qu’il est important de réunir la commission formation en temps afin qu’elle remplisse son rôle.

    

 

 

4 –DEMANDE D’INFORMATION SUR L’ORGANISATION DU TRAVAIL AU BLOC OPERATOIRE

 

   Concernant les césariennes en urgence la journée, des sages femmes ont été sollicitées afin d'instrumenter à deux reprises. Il s'agissait de cas exceptionnels et dans l'absolu, la direction ne souhaite pas renouveler cette organisation : d'une part parce qu'il était convenu qu'en cas de césariennes en urgence, un programme opératoire devait s'interrompre afin de la réaliser, d'autre part parce que l'activité de la maternité ne permet pas de détacher systématiquement une sage femme.

  

   Les élus ont aussi demandé à ce que le point du week-end où sont inscrits les personnels d'astreinte soit rédigé de façon précise. En effet, il se trouve que des personnes ont été appelées alors même qu'elles n'étaient pas de garde ce qui engendre des retards dans la prise en charge des urgences. À cela, la direction proposera à partir du mois de juin une informatisation via l'intranet du point du week-end, permettant ainsi à tous les acteurs de vérifier l'exactitude du planning.

 

   À propos du management au bloc opératoire, M. TRAVET a alerté la direction sur la surcharge de travail de Mme la chefe bloc : elle doit gérer à la fois l'organisation du bloc et pallier au manque de personnel en salle. Il a aussi insisté sur le fait que Mme BERARD, l'ancienne cadre de bloc, était secondée par Mme la chef de bloc qui aujourd'hui se trouve seule à gérer le travail de deux personnes. La qualité du management s'en trouve altérée étant donnée la surcharge de travail. D'après M. le directeur, une réorganisation s'impose dans l'affectation de certaines plages opératoires ainsi que dans leurs amplitudes, à fin de dégager du personnel et pallier aux nombreux arrêts maladie. De la même façon, des personnes seront embauchées en plus courant mars pour résoudre ces problèmes d'effectifs et permettre d’affecter une personne pour seconder Mme la chef de bloc.

 

 

5 – DEMANDE D’INFORMATION SUR L’ORGANISATION DU TRAVAIL EN SSPI

 

   Le sujet d'une salariée qui souhaite renouveler sa période d'essai en salle de réveil a été abordé : M. le RRH a reçu cette salariée qui a évoqué des conditions d'accueil peu favorables à son embauche en CDI. Mme ROLLE est aussi intervenue en soulignant que les conditions de travail actuelles en SSPI ne favorisaient pas une intégration optimale des nouveaux arrivants, d’autant plus que leur période de formation s’était fortement réduite et impose de prendre des astreintes trop précocement d’après elle. De nouveau, les élus ont alerté la direction sur le management quelque peu dépassé dans ses attributions et parfois défaillant dans l’organisation et l’affectation des personnels dans ce service.

   D’autre part, il a aussi été rappelé à la direction l’obligation de recourir à un recrutement interne dans les services avant de proposer un poste à l’extérieur de l’établissement, règle qui n’a pas été appliquée pour le recrutement en SSPI.

 

 

 

 

6 – DEMANDE D’INFORMATION SUR LES EFFECTIFS SOIGNANT EN HOSPITALISATION

 

   Le 2ème étage se révèle être un service accueillant des patients parfois très lourds, d’après les élus. La réorganisation qui a eu lieu le 24/10/2010 et retiré 2 ASQ, a instauré des conditions de travail très difficiles et une fatigue très importante des ASQ en poste ainsi que des IDE.

   La demande réitérée des élus de mettre 1 ASQ supplémentaire de façon pérenne a de nouveau été évoquée. En réponse, Mr le directeur s’est engagé à examiner le problème avec la responsable de service. D’autre part, un groupe de travail doit se réunir pour définir des solutions à apporter.

   En conclusion, les élus ont réaffirmé leur désir de voir de façon permanente 4 ASQ à cet étage et non pas des renforts ponctuels n’apportant qu’une réponse partielle à ce problème récurrent, d’autant plus que l’activité est au rendez vous.

 

7-INFORMATION SUR L’ACCEUIL ET L’INTEGRATION DES NOUVEAUX ARRIVANTS

 

   Mr TRAVET a informé la direction qu’aujourd’hui il était difficile de garder les soignants qui arrivaient à la clinique : les effectifs que les directions précédentes ont fortement réduits ont créé une tension palpable ne favorisant pas de bonnes conditions de travail. Ceci entraine fatalement un accueil défaillant, autant pour les professionnels que pour les étudiants.

   La direction est bien consciente de cet état de fait et compte sur tous pour accueillir au mieux les nouveaux arrivants. 

 

8-INFORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA GESTION DES TEMPS AUTOMATISEE

 

   Mr le RRH a informé le comité d’entreprise qu’un nouveau logiciel de gestion des temps automatisée sera mis en place afin de gérer les demandes d’absence, les calculs des heures supplémentaires, les plannings… Une interface permettra de transmettre au service RH les données liées à chaque salarié pour la réalisation des paies.

 

9-QUESTIONS DIVERSES

 

·         Concernant la mise en place de la mutuelle d’entreprise, Mr le RRH a informé les élus que le groupe de travail au siège doit encore rencontrer deux prestataires avant de rendre une décision.

·         A la demande des élus, la direction a informé que les statistiques liées à la satisfaction des patients en ambulatoire étaient disponibles sur intranet.

·         Mr le directeur a fait part de la parution prochaine d’une plaquette sur le service ambulatoire afin d’informer les patients devant y être accueillis.

·         Mr TRAVET a fait un bilan comptable des budgets du CE au 31/12/2010 : le budget de fonctionnement est excédentaire de 33465€, quant à celui des activités sociales et culturelles, il est excédentaire de 5245€.

·         La STVB qui assure les visites médicales est en souffrance dans son recrutement c’est pourquoi les visites ne sont assurées que pour les embauches, les reprises et les AES.

·         Concernant le départ de Mr ISOARD, des questions se sont posées sur son remplacement : pendant une période de trois mois (de mars à juin), un remplaçant est prévu et l’activité chirurgicale doit être répartie sur les deux autres chirurgiens gynécologiques. Mr le directeur a aussi informé les élus qu’un projet de salle physio, la rénovation de certaines chambres et une extension de la maternité prise sur la consultation étaient en discussion. Par ailleurs, a aussi été vu avec l’ARS l’agrément d’un bloc obstétrical à un niveau différent de celui du bloc chirurgical, permettant une avancée dans ce projet.

 

Posté par cepoly à 22:11 - Commentaires [0]
09 février 2011

Infos CE Février 2011

  • Quelques nouveautés dans la billéterie: le karting à Saint Georges de Reneins au prix de 14€/adulte et 8€/enfant, Hourra Parc à Villefranche au prix de 6€/enfant gratuit pour les parents.

  • Il reste de nombreuses semaines à louer dans les chalets que nous mettons à votre disposition. N'hésitez pas à demander des renseignements en permanence les jeudis de 12h30 à 14h30. Pour information, l'offre de location pour la haute saison a été élargie aux campings de l'atlantique en plus de celui du Grau du Roi pour un tarif de 550€ à 690€. Pour mémoire, les locations hors saison sont accessible à partir de 200€/semaine. Dans tous les cas, il s'agit de chalets grand confort pour 6 personnes dans des campings 4*.

Posté par cepoly à 22:10 - Commentaires [0]

Réunion de CE extraordinaire du 17 janvier 2011

Ouverture de la séance à 14h30.

            

Ordre du jour :

1 – AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE SUR LE PROJET DE  REORGANISATION DANS LE SECTEUR DU BRANCARDAGE, SUR LE POSTE D’ASQ POOL, ASQ MATERNITE ET ASQ URGENCES

   Le débat s’est engagé, dans un premier temps, sur les points restés en suspens depuis la réunion de CE du 7 Janvier.

1.     Sur le secteur du brancardage, l’horaire D terminant à 19h30 ne bougera pas. La direction n’estime pas nécessaire de changer cet horaire mais n’a pas ignoré la demande des élus qui pensent que, de 19h à 19h30, le brancardier ne pouvant ramener les patients dans leur chambre (pour cause de relève dans les étages), n’atteint pas ses objectifs de travail. Concernant le brancardage interne l’après midi, il n’y aura pas de modification.

2.     Aux urgences, la direction a fixé les horaires pour les ASQ, de 11h à 23h. Mr MARGUIN a fait remarquer que les ASQ ne participeront plus à l’installation des suites de soins et qu’il se peut que cela crée des tensions avec les médecins.

3.     À la maternité, le poste d’ASQ pool disparaissant, l'acheminement des repas des cuisines au service et inversement sera réalisée par SODEXO. Les tâches de distribution et ramassage du linge dans les services seront assurées par un brancardier dédié. L'important pour les élus et que l’ASQ qui reste en place assiste bien à la relève avec les sages-femmes à 7:15.

   Les élus présents ont donné un avis favorable au projet de réorganisation par une voix pour et une abstention. M. TRAVET a justifié ce vote par le fait qu'il était important d'instaurer un dialogue entre direction et représentants du personnel aujourd'hui. Il a souligné que pendant une année les demandes des salariés n'ont pas été écoutées et les diverses réorganisations qui ont eu lieu en 2010 sont aujourd'hui remises en cause. Il aurait été plus simple d'écouter les remarques et suggestions qui sont appliquées à ce jour, d’après les élus.

   M. le directeur n'est pas opposé à accueillir suggestions et propositions des représentants du personnel et souhaite ouvrir un dialogue social constructif.

   

2 – QUESTIONS DIVERSES 

   Les élus ont tenu à alerter la direction sur les conditions de travail très difficiles au deuxième étage : les réorganisations successives ont aggravé ces dernières de façon très inquiétante. Cet étage qui devait recevoir des patients souffrant de pathologies légères se révèle en fait tout à fait classique, avec des patients parfois très lourds. C'est pourquoi les élus jugent plus qu'urgent l'affectation de soignants supplémentaires à cet étage, sous peine de voir très rapidement démissions dans les rangs du personnel ainsi que de nombreuses plaintes de patients.

   Sur ce point, la direction est en cours de recrutement sur certains postes et en recherche sur d'autres.

   

Posté par cepoly à 21:33 - Commentaires [0]

Réunion de CE du 7 janvier 2011

Ouverture de la séance à 14h30.

            

Ordre du jour :

1 – LECTURE ET APPROBATION DU PV DE CE DU 15/12/2010.

   Après lecture, le procès-verbal du 15 décembre 2010, a été approuvé, par le vote à l’unanimité des titulaires du comité d'entreprise.

   

2 – LECTURE DES COMPTES DECEMBRE 2010

   Ces chiffres ont pu être commentés par Mr le directeur :

·         En ambulatoire, comme en hospitalisation, les chiffres sont conformes au budget fixé.

·         Le chiffre d'affaires pour le mois de décembre, est supérieur au budget fixé.

·         Concernant les frais de personnel, au mois de décembre une provision de charges liée à des licenciements augmente d'environ 50 000€ ces frais.

·         Les charges en matériel ont connu une augmentation au mois de décembre, liée à l'inventaire ainsi qu'à une augmentation des consommations en matériel au bloc (environ 30 000 € pour chacun des deux mécanismes).

·         En termes de productivité, le mois de décembre est un bon mois. En revanche, en termes d'excédent, la clinique accuse une baisse de- 6 % due à de nombreux événements et charges accumulés durant l'année (régularisation des redevances pour les médecins, provision de charges, etc.)

·         Au cumul à la fin de l'année, la clinique dégage un excédent de 137 000 €, ce qui n'est pas conforme au budget fixé par le groupe (plus de 900.000€) mais qui est bien supérieur à celui de 2009. Par ailleurs, le groupe envisage un excédent conforme à ce qui était prévu en 2010, pour l’exercice 2011.

   

     Concernant le budget fixé pour 2011, les élus l'ont jugé très ambitieux compte tenu des nombreuses surprises qu’a réservées l'année 2010 (négociations sur les redevances, régularisation des charges locatives, baisse subite de l'activité au deuxième trimestre)

M. le directeur a par ailleurs informé les élus que les négociations sur les redevances des chirurgiens au bloc opératoire n'avaient pas avancé, et une réunion avec ces derniers était prévue le 14 janvier. Dans ce cadre, les médecins fourniront un cahier des charges à la direction permettant d'avoir leurs exigences en termes de productivité. L'organisation des vacations sera modifiée en fonction des conclusions d'un groupe de travail dans lequel deux infirmiers de bloc prendront place.

3 – DEMANDE D’INFORMATION SUR LES REORGANISATIONS DANS LE SECTEUR DU BRANCARDAGE SUR L’AVENIR DU POSTE D’ASQ POOL, ASQ MATERNITE ET ASQ URGENCES

     Concernant le secteur du brancardage : Mme la responsable du bloc opératoire a présenté le document servant de trame au roulement des salariés concernés. Elle a par ailleurs commenté ce document en apportant des précisions sur l'embauche d'un brancardier en plus qui assurera une tache de lingerie en même temps que le brancardage vers la radio et le scanner. Un autre brancardier polyvalent assurera aussi des remplacements en stérilisation.

   Des questions se sont posées vis-à-vis de ce roulement : est-il judicieux de faire terminer le brancardage externe à 19:30 alors même que les relèves se terminent à 19:20 ? Comment va s'organiser le remplacement du brancardier affecté à la lingerie ? Pourrait-on trouver une organisation permettant d'avoir un brancardier interne de plus l'après-midi ?

   Pour les ASQ urgences, les trois personnes concernées sont d'accord pour passer en 12h. Quant à leurs horaires, les médecins n'ont pas encore donné leur avis sur ce point, c'est surtout la faculté des ASQ à réaliser des plâtres qui semble importer. Sur les deux salariés qui avaient demandé un temps plein, la direction a dû trancher et a choisi de donner le temps plein à une et à l'autre quelques jours aux urgences et le reste de son roulement au brancardage.

   En maternité, la direction propose la disparition du poste d’ASQ pool et une redistribution des tâches à l’ASQ maternité. Ainsi, la distribution des repas sera effectuée par l’ASQ maternité, l'acheminement des chariots en début et en fin de service étant assuré désormais par le personnel de SODEXO. Quant aux horaires, on s'acheminerait plutôt vers une prise de poste à 7:15, permettant ainsi d'assister à la relève avec les sages femmes. Le débarrassage des plateaux repas le soir se fera sur une échelle que SODEXO se chargera d’enlever le lendemain.

   Mr TRAVET a proposé, après avoir pris connaissance de ces informations, que les élus rendent leur avis sur cette réorganisation avant le 24 janvier en réunion extraordinaire.

   

4 – AVIS SUR LE PLAN DE FORMATION 2011

   Avant de rendre un avis sur ce plan, les élus ont souhaité avoir des éléments de réponse à diverses interrogations concernant ce plan :

1.     Concernant la formation Bientraitance qui apparait dans tous les services, les élus ont demandé des précisions sur son contenu et son but. La direction a répondu que cette formation est le fil conducteur du plan de formation 2011 et qu’elle entrait dans le cadre de l’accréditation. Toutefois, les élus ont exprimé leur étonnement sur le coût de la formation et son intérêt comparativement à d’autres formations demandées. Cette formation sera effectuée sur la base du volontariat des salariés ou sur une désignation si un responsable de service le juge nécessaire (en fonction des entretiens de progrès) et les dates seront fixées ultérieurement par l’AGFOR.

2.     Aux urgences, les formations gypsothérapie et agressivité aux urgences n’apparaissant pas au plan de formation, les élus ont demandé à ce qu’elles fassent partie de la prochaine mouture. La direction examinera la proposition.

3.     En SSPI, la formation prise en charge de la douleur de l’enfant sera effectuée fin janvier. Au bloc, la formation premiers pas en coelioscopie, d’après les élus, semble être aussi nécessaire puisque quelques infirmiers ne maitrisent pas cette technique et ils vont bientôt entrer dans le roulement des gardes de week end.

4.     Pour la stomathérapie, une personne doit être formée en plus d’Anne BARS, reste à déterminer son nom et les modalités.

5.     De nombreuses formations n’apparaissent pas sur le plan, car elles doivent se faire par l’intermédiaire du « e-learning » dispensé par Formadirect, Mr le RRH s’est engagé à les communiquer.

6.     A la maternité, Mme RIVOLLIER a estimé que le plan de formation n’était pas à la hauteur des ambitions des salariés de  ce service, notamment avec des demandes sur la gestion du stress sur les fentes labio pallatines, le DU de psychopathologie ou le portage. De la même façon, la direction s’engage à examiner ces demandes.

   Au vu des documents manquants et du fait que la commission formation n’ait pu se réunir une deuxième fois pour débattre du contenu du plan, les élus n’ont pu rendre d’avis sur ce dernier. Mr le RRH s’est donc engagé à réunir la commission et à transmettre les documents indispensables aux élus.

   

5 – QUESTIONS DIVERSES

·         Concernant la mise en place d’une mutuelle d’entreprise, le groupe de travail qui recueille les données pour ce dossier n’a pas encore, à ce jour, suffisamment d’éléments pour proposer un engagement éventuel avec un prestataire.

·         Les accès à internet ont été bloqués depuis le siège et la direction a donné son accord pour que certains postes aient leur accès déverrouillé, il suffira pour cela de se rapprocher du responsable informatique.

·         Mme le directeur adjoint a remis aux élus la fiche de poste des ASQ en ambulatoire.

·         La commission développement durable ne s’est pas encore réunie faute de participant suffisant, Mme le directeur adjoint a fait appel aux candidatures pour étoffer cette commission.

·         Mme VERCHERE a alerté la direction sur les conditions de travail très difficiles au 2ème étage : toilettes non faites à 13h30, charge de travail importante, conditions d’hygiène peu satisfaisantes. A ce propos, Mr MARGUIN a rappelé qu’une enquête sous forme de sondage réalisée par le CHSCT, a démontré que les salariés en hospitalisation éprouvaient des difficultés dans leur travail et que de ce fait la direction ne pouvait ignorer ces problèmes. Cette dernière va donc pourvoir aux besoins en personnel de ce secteur, pour l’instant de façon ponctuelle.

Posté par cepoly à 21:30 - Commentaires [0]
10 janvier 2011

Location Bungalows été 2011

Pour la période d’été, le CE vous propose de louer un chalet 6 personnes au camping de l’EDEN**** au Grau Du Roi, pour environ 600 euros la semaine (contre 1000 euros prix public).

C’est la société APV (Atlantique Pellerin Vacances) qui vous propose de partir pour cette destination durant les mois de juillet et août. Mais la liste des campings n’est pas limitative si vous désirez partir en dehors de cette période : Atlantique, côte d’Azur, Corse et Espagne. En effet, d’avril à juin ainsi qu’en septembre, vous pouvez réserver des semaines pour le même type de logement pour environ 300 euros.

En cas de succès de l’opération, nous serons contraints de procéder à un tirage au sort pour la période juillet-août, puisque les réservations seront limitées à une famille par semaine.

En revanche, pour la période hors juillet-août, il n’y a pas de limitation de réservation.

Si vous êtes intéressés, rapprochez-vous de votre secrétaire de CE (Emmanuel TRAVET au 1712) ou inscrivez vous lors des permanences au local CE tous les jeudis de 12h30 à 14h30.

Les inscriptions seront closes fin Janvier car les locations sont très demandées du fait de leur qualité, il ne s'agit que de campings 4 et 5 étoiles. Ce type de locations est très répandu dans de nombreux CE qui font appel depuis des années à l'APV (plus d'infos sur le site internet APV)

Posté par cepoly à 21:40 - Commentaires [1]